curml
| English |
Qui sommes-nous Prestations Formation et recherche Liens Actualités F.A.Q (Foire aux Questions)
F.A.Q (Foire aux Questions)
Unité de médecine forensique (UMF)
Unité de toxicologie et chimie forensiques (UTCF)
Unité de génétique forensique (UGF)
Unité de médecine et psychologie du trafic (UMPT)
Laboratoire suisse d'analyse du dopage (LAD)
Unité de médecine des violences (UMV)
Psychiatrie Légale (PL)
Home < F.A.Q (Foire aux Questions) < Unité de génétique forensique (UGF) Plan d'accèsPlan du siteImprimer

F.A.Q. - Unité de génétique forensique

1. Est-il possible de demander une expertise en paternité à titre privé ?

Oui, sous condition que les personnes concernées donnent leur accord écrit.

2. Peut-on demander une analyse de traces biologiques (sperme, cheveux, etc.) à titre privé ?

Non, ces analyses ne sont effectuées que sur demande d'une autorité judiciaire.

3. Je désire procéder à une recherche en paternité privée. Que dois-je faire ?

Il suffit de contacter notre centre par téléphone (+41 21 314 71 03), par e-mail (carmelo.simili@chuv.ch) ou par courrier afin que nous puissions évaluer la faisabilité du test demandé et vous donner les informations nécessaires.

4. Faut-il l'accord de la mère pour procéder à une recherche en paternité ?

Oui. Lorsque l'enfant est mineur, il est impératif que les deux parents donnent leur accord. Lorsque l'enfant est majeur, il peut réaliser le test avec un seul de ses parents sans accord de l'autre parent.

5. Quel matériel biologique faut-il prélever pour un test de paternité ?

Ce genre de test peut se faire à partir de prélèvements de salive réalisés avec un coton tige, ou à partir de quelques gouttes de sang prélevées au bout d'un doigt.

6. Où faut-il se rendre pour effectuer les prélèvements ?

Les prélèvements peuvent être réalisés sur rendez-vous uniquement au CHUV, aux HUG et à l'Institut Central des Hôpitaux Valaisans (Av. du Grand-Champsec 86; 1951 Sion). Il est également possible, notamment pour des personnes habitant à l'étranger, que les prélèvements soient effectués par un autre médecin (ou laboratoire). Dans un tel cas, il est indispensable que nous le contactions pour lui expliquer la procédure de prélèvement et lui envoyer le matériel nécessaire.

7. Quel est le prix d'une expertise en paternité ?

Le coût d'une analyse d'ADN en vue d'une recherche en paternité est de CHF 1'199.70 (forfait pour 2 ou 3 personnes).

8. Quel est le délai d'une expertise de paternité ?

Pour les expertises standards, le rapport est produit dans les deux semaines qui suivent les prélèvements.

9. Quelle est la fiabilité des analyses ADN réalisées par notre unité ?

Chaque expertise pratiquée à l'UGF est conforme à la loi fédérale sur l'analyse génétique humaine ainsi qu'à la loi fédérale sur l'utilisation de profils d'ADN dans les procédures pénales et sur l'identification de personnes inconnues ou disparues. De plus, les sites de Genève et de Lausanne de l'UGF sont accrédités selon la norme internationale ISO 17025 depuis les 28.10.2003 et 08.11.2004, respectivement. L'UGF réalise des tests de paternité depuis les années 1950 et participe chaque année à plusieurs contrôles de qualité suisses et internationaux. Tous les examens sont confirmés par une deuxième analyse indépendante. Les résultats des expertises ADN de l'UGF sont donc absolument fiables.

10. Les résultats des analyses ADN peuvent-ils être utilisés au tribunal ?

Oui, les résultats d'une expertise réalisée à l'UGF peuvent être présentés devant un tribunal.

11. Les résultats des analyses ADN sont-ils confidentiels ?

Les données personnelles, ainsi que les résultats de l'expertise sont strictement confidentiels et ne seront communiqués qu'aux personnes ou à l'instance officielle ayant demandé l'analyse. Tout le personnel du CURML est lié aux secrets médical et de fonction.

12. Une analyse ADN de paternité, c'est quoi ?

Les tests de paternité sont basés sur le fait que chaque enfant reçoit la moitié de son ADN de sa mère et l'autre moitié de son père. En comparant les caractères génétiques des personnes concernées à plusieurs endoits dans le génome, généralement 15, il est possible de déterminer si le père présumé peut être ou non le père bilogique d'un enfant. Pour le cas où le père présumé et l'enfant sont compatibles, une probabilité de paternité est calculée. Cette probabilité est généralement supérieure à 99,99% et la paternité est dite "pratiquement prouvée". Lorsque le père présumé et l'enfant ne sont pas compatibles,il peut être exclu comme père biologique. Cette exclusion est une certitude et aucun calcul statistique n'est nécessaire. Le principe des tests de paternité peut être étendu à d'autres liens de parenté. Par exemple les tests de fraternité pour lesquels on peut vérifier que des frères ou des soeurs ont en moyenne 25% de leur ADN en commun. Pour des tests de jemellité, il s'agit de contrôler que les vrais jumeaux ont des profils ADN 100% identiques.

13. Quels sont les avantages de l'analyse ADN de paternité ?

  • Comme la probabilité de paternité est généralement supérieure à 99,99% dans le cas d'une non exclusion du père présumé, on peut affirmer que la paternité est pratiquement prouvée
  • L'analyse d'ADN permet égalementde résoudre des situations plus complexes comme par exemple lorsque le père présumé est décédé. L'expertise est alors effectuée avec soit les grands-parents paternels, soit les frères et soeurs du défunt ou encore avec d'autres enfants nés d'une autre union
  • La rapidité et la fiabilité de l'analyse.
 

Dernière modification le 25.03.2010