curml
| Français | English |
Qui sommes-nous Prestations Formation et recherche Liens Actualités F.A.Q (Foire aux Questions)
Qui sommes-nous
Unité de médecine forensique (UMF)
Unité d'imagerie forensique (UIF)
Unité de toxicologie et chimie forensiques (UTCF)
Unité de génétique forensique (UGF)
Unité de médecine et psychologie du trafic  (UMPT)
Laboratoire suisse d'analyse du dopage (LAD)
Unité de médecine des violences (UMV)
Psychiatrie légale (PL)
Droit médical et médecine humanitaire (DMMH)
Bibliothèque (BIBL)
Publications du CURML
Administration (ADM)
Home < Qui sommes-nous < Unité de médecine forensique (UMF) Plan d'accèsPlan du siteImprimer

Unité de médecine forensique (UMF)

Missions

L'UMF réalise, à la demande des autorités judiciaires, des expertises médico-légales qui aident à résoudre des enquêtes pénales ou civiles. L'UMF est le lien qui relie le domaine médical au monde judiciaire.

L’UMF reçoit également des mandats spéciaux, en particulier des demandes d’expertises provenant de tiers (particuliers, avocats, institutions nationales et internationales) ou lors de circonstances particulières (identification des victimes lors de catastrophes de masse (d'origine naturelle (par ex. glissement de terrain, tsunami) ou humaine (par ex. accidents de transport, victimes de conflits)).

Champs d'activité

Ses principaux domaines d’activités sont les examens thanatologiques (autopsie), les expertises cliniques et les expertises sur dossier. L’UMF assure également les fonctions de l’enseignement pré-, post gradué et continu en rapport avec diverses professions (médecins, ambulanciers, magistrats, avocats, policiers, …) ainsi que celle de la recherche dans le domaine de la médecine forensique.

En termes de prévention et de santé publique, la détection rapide d'une substance toxique dans l'organisme (par ex. monoxyde de carbone) peut aider à éviter de nouvelles intoxications. La détection d'une maladie génétique héréditaire chez une personne décédée permet la recherche du même trait génétique chez d'autres membres de la famille et rend ainsi possible la mise sur pied d'un traitement.

Collaborateurs et accords de collaboration intercantonaux

  • Les activités de l’UMF sur le site de Lausanne sont effectuées sous la responsabilité du Dr Katarzyna Michaud. Quant à l'équipe genevoise, elle est conduite par le Dr Tony Fracasso. L’unité est composée de 16 médecins, dont neuf titulaires d’un titre de spécialiste en médecine légale FMH, de 4 préparateurs et d'une anthropologue. L'expertise en médecine dentaire forensique est fournie par un consultant externe.
  • L'Unité de Médecine Forensique (UMF) comprend plusieurs disciplines et une subdivision (le Laboratoire d'histhopathologie et d'immunohistochimie forensiques)
  • Dès avril 2012, dans le cadre d'une nouvelle convention avec le Valais, une antenne de médecine légale a été ouverte à Sion au sein de l'Institut Central à Sion qui fait partie du Réseau Santé du Valais (RSV). Les autopsies mises à part, une bonne partie des tâches dévolues à une unité de pathologie forensique sont effectuées sur place par la Dresse Bettina Schrag qui tout en étant nommée médecin-adjoint à l'Hôpital de Sion conserve une affiliation avec le CURML.
  • Dans le canton de Neuchâtel, le CURML collabore depuis plus de 20 ans avec un médecin légiste, le Dr Rolf Jeanmonod, établi en ville de Neuchâtel. Les autopsies sont réalisées au CURML, site de Lausanne.
  • Suite à une nouvelle convention, toutes les levées de corps du canton de Fribourg sont effectuées par les médecins légistes du CURML, site de Lausanne. Si les examens externes sont réalisés directement à l'Hôpital Cantonal de Fribourg, toutes les autopsies sont effectuées au CURML sur le site de Lausanne.
  • En ce qui concerne le canton du Tessin, des médecins de l'UMF ont contribué à la formation des médecins de premier recours en médecine légale pour la prise en charge des levées de corps.

Site de Lausanne

Site de Genève

Valais/Neuchâtel

Médecins légistes

Médecins légistes

Médecin légiste VS

Katarzyna Michaud

Tony Fracasso

Bettina Schrag

Marc Bollmann

Pia Baumann

Lionel Comment

Sandra Burkhardt

Coraline Egger

Claudia Castiglioni

Médecin légiste NE

Silke Grabherr

Romano La Harpe

Rolf Jeanmonod

Morgane Jotterand

Christelle Lardi

Maria del Mar Lesta

Sara Sabatasso

Cristian Palmiere

Raquel Vilarino

                                      

Anthropologie

Tanya Uldin

Lab. Histopathologie

Sara Sabatasso

Angela Binello

Maya Mittey

Sandrine Vianin

L'UMF accueille également des stagiaires pendant des périodes variables, notamment des étudiants en médecine et des médecins étrangers qui se spécialisent en médecine forensique.

Principales activités médico-légales

Levée de corps : à la demande des autorités judiciaires, lors d’un homicide ou d'un décès considéré comme suspect (mort violente ou d'origine indéterminée), le médecin légiste se rend sur les lieux de la découverte du corps. Il y relève tous les paramètres utiles (température ambiante et rectale, présence de lividités, degré de rigidité cadavérique, présence de pétéchies conjonctivales) pour estimer l’heure de la mort et établir les causes et circonstances du décès. Pour estimer l'intervalle postmortem, il est parfois nécessaire de faire appel à l'entomologie forensique. Les analyses pratiquées dans ce contexte apportent des données originales aux calculs de l’intervalle post-mortem.Le corps est ensuite transporté au Centre universitaire romand de médecine légale pour y pratiquer divers examens.

  • Examen externe : le médecin légiste examine l'habillement et le corps de la victime. Il recherche des traces de blessures, des indices de lésions, décrit la présence de lividités, évalue la rigidité pour déterminer les causes et circonstances du décès. Il rédige ensuite un rapport destiné au mandant, en général les autorités judiciaires.

  • Autopsie : le médecin légiste pratique un examen externe, puis procède, après visualisation des images par radiographie et CT-Scan natif, à une ouverture du corps, suivi d'un examen macro- et microscopique (histologie) approfondi des viscères et tissus, afin de déterminer les causes du décès. Il effectue également des prélèvements de divers liquides et tissus biologiques pour d’éventuels examens toxicologiques, biochimiques, génétiques, microbiologiques ou virologiques. Selon les indications et après l'examen radiologique, une angiographie postmortem, avec injection de produits de contraste, est réalisée dans le cadre du concept Virtangio®. Cet examen radiologique complète l'autopsie et permet la visualisation des vaisseaux du corps entier. Il rédige ensuite un rapport destiné au mandant, en général les autorités judiciaires.

  • Identification : dans les situations où le corps ne pourrait pas être reconnu de visu (altération cadavérique avancée, corps carbonisé, lésions traumatiques très étendues) ou à l’aide des empreintes digitales (relevées par la police), le médecin légiste peut être amené à procéder à une identification médico-légale au moyen d'un examen dentaire comparatif, un examen du dossier médical ante-mortem ou par des analyses de génétique forensique.

  • Expertises cliniques (examen sur une personne vivante): A la demande des autorités judiciaires et avec l’accord de la personne concernée, le médecin légiste examine les victimes de violence ou les auteurs présumés d’un délit, afin de détecter et de décrire les éventuelles lésions présentes sur le corps ainsi que de les interpréter. Le médecin légiste rédige ensuite un rapport aux autorités judiciaires.

  • Expertises spéciales et sur dossier: il en existe différents types, dont voici une liste non exhaustive:

    • Expertise d’alcoolémie: estimation du taux d’alcool au moment d’un accident de la circulation ou de tout autre événement
    • Evaluation d’une prise en charge médicale: déterminer si celle-ci a été adéquate et effectuée dans les règles de l’art. Cette expertise peut être réalisée avec la collaboration d’un ou plusieurs co-experts du domaine concerné
    • Evaluation d’une mise en danger de la vie: déterminer si certaines lésions présentées par un individu ont pu mettre sa vie en danger ou non
    • Interprétation de lésions sur photographies, à partir de certificat médical et dossier d’enquête
    • Examen d’ossements: déterminer s’il s’agit d’ossements humains. Estimer le sexe, l’âge et le délai post-mortem des ossements humains
    • Estimation d’âge biologique
    • Participation à des reconstitutions
    • Visite des lieux
    • Témoignage au tribunal en qualité d'expert.

Equipements

  • Salle d'autopsie équipée d'un microscope opératoire
  • Appareils d'imagerie radiologique (Appareil mobile, CT-Scan (GE HealthCare LightSpeed 8 Barettes)), examens effectués par l'UIF
  • Equipements de microscopie optique

Raccourcis

- Recherche en paternité

- Doping (LAD)

- Postes vacants

- Prochain exposé

- Publications du CURML

- Le CURML sur le site du CHUV

- Webcam, CHUV et CURML

- english

Estimation du poids du coeur

Disponible dès le 1er mai

Une petite calculatrice a été conçue pour estimer le poids du cœur (référence à venir). Le calculateur a été développé en PHP/HTML5 afin d'être compatible avec la plupart des navigateurs Web récents et avec la majorité des smartphones et tablettes.

Dessin: Kajan

 

Dernière modification le 02.06.2014

retour haut de page