Unité facultaire de toxicologie (UFT)

Présentation de l'unité Prestations de l'unité FAQ

Les formations offertes par l’UFT :

L’UFT promeut le développement et coordonne les activités d’enseignement dans le domaine de la toxicologie au sein de la Faculté de Biologie et Médecine de l‘Université de Lausanne.

Les collaborateurs de l’UFT dispensent plusieurs enseignements et formations académiques :

  • enseignement pré-gradué en « Imagerie fonctionnelle » (Faculté de Biologie et Médecine de l‘Université de Lausanne )
  • enseignement pré-gradué en « Toxicologie et métabolisme hépatique » (Faculté de Médecine de l’Université de Genève)
  • enseignement post-gradué en « Toxicologie » (Ecole doctorale en Médecine Légale, Université de Genève)
  • enseignement post-gradué en « Toxicologie Humaine » (Ecole doctorale Université de Lausanne)
  • enseignement post-gradué en « Metabolomics in life science » (Ecole doctorale Université de Lausanne)
  • enseignement post-gradué pour le MAS « Drug Discovery and Clinical Development » (Université de Genève)e
  • enseignement post-gradué en « Toxicologie Forensique » pour le MAS en « Toxicologie » (Universités de Lausanne et de Genève).

   L’UFT organise également des séminaires informatifs « grand public » en toxicologie. 

Les axes de recherche pour l’UFT:

L’UFT a le mandat de favoriser la collaboration et la mise en commun de ressources dans le domaine de la recherche et du développement en toxicologie. Son activité se développe à travers plusieurs axes stratégiques dans nombreux projets qui visent à améliorer nos connaissances sur les modèles, les marqueurs ainsi que les mécanismes toxicologiques associés 1) aux éléments traces, 2) aux drogues d’abus ou 3) encore aux perturbateurs endocriniens.

Ainsi, l’UFT développe et participe à de nombreux projets de recherche interdisciplinaires en étroite collaboration avec des médecins, des biologistes, des analyticiens et des bioinformaticiens. L’unité s’intéresse notamment à l’utilisation d’approches omics innovantes pour étudier les réponses toxicodynamiques induites par des xénobiotiques sur l’organisme au moyen de modèles in vitro et in vivo.

Aurélien Thomas, Dr ès Sc., Professeur Associé

Après avoir obtenu un doctorat en Sciences Pharmaceutiques à l’Université de Genève et effectué un stage postdoctoral à l’Université de Montréal, Aurélien Thomas a été nommé Professeur assistant à la Faculté de Biologie et Médecine de l’Université de Lausanne en 2014 puis Professeur associé en 2018. Ses recherches portent notamment sur l’impact de xénobiotiques et plus particulièrement des éléments traces sur la fonction du tissu adipeux et le développement de maladies métaboliques. Il s’intéresse ainsi à l’utilisation d’approches omics pour étudier les réponses toxicodynamiques induites par ces substances sur l’organisme au moyen de modèles in vitro et in vivo. Au fil des ans, il a développé et contribue à de nombreux projets interdisciplinaires en étroite collaboration avec des médecins, biologistes, analyticiens, et bioinformaticiens et participe à plusieurs études populationnelles. 

Federica Gilardi, Dr ès Sc., Responsable de recherche

Après avoir obtenu un diplôme en biotechnologies pharmaceutiques et un doctorat en biochimie à l’Università degli Studi di Milano (Italie), Federica Gilardi a effectué un stage postdoctoral au Centre Intégratif de Génomique à l’Université de Lausanne, où elle a coordonné les activités du laboratoire de la Professeure Béatrice Desvergne pendant son mandat de Doyenne. Federica Gilardi a une vaste expérience de la régulation de l’homéostasie métabolique et ses dysfonctionnements pathologiques (i.e. diabète et obesité) à niveau transcriptionnel et épigénétique. Depuis 2017 elle a rejoint le CURML où elle s’intéresse à la compréhension des effets métaboliques directs et trans-générationnels de l’exposition à des perturbateurs, tels que les métaux lourds et les xénobiotiques. 

Projets de thèse en cours :

  • Depuis 2015, Nasim Bararpour, Projet: “Linking obesity, metabolic disorder and inflammation via metabolomics and epigenetics” (co-direction avec la Prof. Béatrice Desvergne – UNIL)
  • Depuis 2015, Timothée Joye, Projet: “Assessment of novel approaches for large-scale screening of drugs” (co-direction avec le Prof. Bernard Favrat - UNIL)
  • Depuis 2015, Marianne Dor, Projet: “Characterization of the tear fluid using complementary OMICS approaches” (co-direction avec le Prof. Jean-Luc Wolfender - UNIGE)
  • Depuis 2017, Gaëlle Magliocco, Projet: “Substances endogènes comme marqueurs d’activité des enzymes du métabolisme” (co-direction avec le Prof. Jules Desmeules - UNIGE)
  • Depuis 2017, Marie Gorka, Projet: “Intérêt de l’imagerie par spectrométrie de masse pour l’analyse de traces digitales en sciences forensiques” (co-direction avec le Prof. Andy Bécue - UNIL)
  • Depuis 2019, Marie Gasser, Projet: “Impact of metallothionein polymorphism on the toxic effect of trace elements on human adipose tissue” (co-direction avec le Prof. Tony Fracasso - UNIGE)

 

Publications :

PUBMED