Unité de toxicologie et chimie forensiques (UTCF)

Présentation de l'unité Prestations de l'unité FAQ
 

Les axes de recherche pour l'UTCF :

L’UTCF développe et collabore à de nombreux projets de recherche multidisciplinaires dans différents domaines de la chimie analytique, de la toxicologie, de la biologie et de la médecine.

Parmi ces projets, plusieurs axes de recherche sont développés :

  • Aurélien Thomas, Prof asst, Responsable R&D
    Après avoir obtenu un doctorat en Sciences Pharmaceutiques à l’Université de Genève et effectué un stage postdoctoral à l’Université de Montréal, Aurélien Thomas a été nommé Professeur assistant à la Faculté de Biologie et Médecine de l’Université de Lausanne en 2014 puis Professeur associé en 2018. Ses recherches portent notamment sur l’étude de l’effet toxique de xénobiotiques et plus particulièrement des éléments traces sur la fonction du tissu adipeux et le développement de maladies métaboliques. Il s’intéresse pour cela à l’utilisation d’approches omics pour étudier les réponses toxicodynamiques induites par ces substances sur l’organisme au moyen de modèles in vitro et in vivo. Au fil des ans, il a développé et contribué à de nombreux projets interdisciplinaires en étroite collaboration avec des médecins, biologistes, analyticiens, et bioinformaticiens et participe actuellement à plusieurs études populationnelles. 
    (Aurelien.Thomas@chuv.ch)
  • Marc Augsburger, Dr ès Sc., Responsable UTCF
    Responsable du LTCF de Lausanne depuis 2001, toxicologue forensique de la SSML, Marc Augsburger est aujourd’hui en charge de l’Unité de Toxicologie et de Chimie Forensiques du CURML. Après avoir effectué un travail de doctorat sur les problèmes liés à la conduite sous influence de drogues et de médicaments, Marc Augsburger a effectué un stage postdoctoral (financement FNRS) d’une année à l’Université de l’Utah (Salt Lake City, USA) sur la problématique de l’incorporation des drogues dans les cheveux. La chimie clinique post-mortem et la toxicologie post-mortem, ainsi que l’évaluation toxicologique de la capacité et de l’aptitude sont ses thèmes de recherche principaux. Il a reçu en 2019 le Grand Prix de la Société française de toxicologie analytique (SFTA).
    (Marc.Augsburger@chuv.ch)
  • Nicolas Concha-Lozano, Dr ès Sc.
    Après un doctorat de l’école des mines, Nicolas Concha-Lozano s’est spécialisé en métrologie des aérosols, principalement par des méthodes de microscopie électronique au sein du laboratoire de l’institut de santé au travail à Lausanne. Son expertise concerne la mesure des aérosols inorganiques tels que les particules fines, l’amiante et la silice cristalline. Ses recherches portent actuellement sur la toxicologie des nouveaux produits du tabac (expert ANSES) et sur les marqueurs d’exposition dans l’air exhalé. A l’UTCF depuis 2019, il est aussi impliqué dans le développement de méthodes analytiques de marqueurs d’exposition.
    (Nicolas.Concha-Lozano@chuv.ch)
  • Julien Déglon, Dr ès Sc. Pharm.
    Julien Déglon est détenteur d’un diplôme fédéral de pharmacien et d’un doctorat en sciences pharmaceutiques de l’Université de Genève. A l’interface entre la chimie analytique et la pharmacologie clinique, Julien Déglon a contribué au développement de la technique des spots de sang séché au sein de l’hôpital. Fort de son expérience acquise durant ces 7 dernières années, Julien Déglon s’occupe à la fois des activités de routine de l’UTCF et de projets de recherche. A ce niveau, il s’intéresse tout particulièrement au développement et à l’intégration d’approches microfluidiques pour le prélèvement et le traitement d’échantillons biologiques.
    (Julien.Deglon@hcuge.ch)
  • Federica Gilardi, Dr ès Sc.
    Après avoir obtenu un diplôme en biotechnologies pharmaceutiques et un doctorat en biochimie à l’Università degli Studi di Milano (Italie), Federica Gilardi a effectué un stage postdoctoral au Centre Intégratif de Génomique à l’Université de Lausanne, où elle a coordonné les activités du laboratoire de la Professeure Béatrice Desvergne pendant son mandat de Doyenne. Federica Gilardi a une vaste expérience de la régulation de l’homéostasie métabolique et ses dysfonctionnements pathologiques (i.e. diabète et obesité) à niveau transcriptionnel et épigénétique. Depuis 2017 elle a rejoint l’UTCF où elle s’intéresse à la compréhension des effets métaboliques directs et trans-générationnels de l’exposition à des perturbateurs, tels que les métaux lourds et les xénobiotiques.
    (Federica.Gilardi@chuv.ch)
  • Sébastien Lenglet, Dr ès Sc.
    Après avoir obtenu un doctorat en biologie cellulaire et moléculaire à l’Université de Rouen (France), le Dr Sébastien LENGLET a effectué des stages postdoctoraux dans les services de diabétologie-endocrinologie et cardiologie des Hôpitaux Universitaires de Genève. Il a ensuite occupé pendant 5 ans un poste de Maître Assistant à la faculté de médecine de l’Université de Genève, partageant son temps entre l’enseignement en cardiologie et la recherche dans le domaine de l’athérosclérose. Depuis 2015, le Dr Sébastien LENGLET est en charge de la plateforme d’analyse des métaux par ICP-MS pour la routine hospitalière des hôpitaux cantonaux de Genève, Lausanne et Sion, et les analyses ante et postmortem en médecine forensique. Le Dr Sébastien LENGLET continue parallèlement ses activités de recherche, principalement sur le rôle des métaux lourds dans l’obésogénicité et la caractérisation moléculaire des mutations des enzymes du métabolisme et des transporteurs des médicaments, drogues et métaux.
    (Sebastien.Lenglet@hcuge.ch)
  • Caroline Mathon, Dr ès Sc. Pharm.
    Caroline Mathon est chimiste, et a obtenu son doctorat en sciences pharmaceutiques à l'Université de Genève. Au cours de ses études doctorales et de ses stages post-doctoraux (au sein de l’université de Californie, Riverside, Etats-Unis ; de l’Institut Karolinska, Stockholm, Suède ; et de la toxicologie des systèmes, PMI, Neuchâtel, Suisse), Caroline a développé une expertise en spectrométrie de masse. Elle a utilisé cette technique afin de détecter et doser des métabolites endogènes et exogènes dans différentes matrices biologiques. Parmi ses projets de recherche, elle s’intéresse à l’impact de facteurs externes sur les métabolites endogènes. 
    (Caroline.Mathon@chuv.ch)
  • Grégory Plateel, MSc. Analytiques
    Diplômé d’un master en sciences analytiques et biotechnologie de l'université de Rouen, et après cinq ans d’expérience en tant que responsable de service dans un laboratoire dans le domaine de l’environnement, Grégory Plateel a été engagée en 2009 à l'Institut de santé au travail pour développer les capacités analytiques du laboratoire et améliorer le processus de traitement des échantillons provenant de la recherche et de service. Depuis janvier 2019, il a rejoint l’unité de toxicologie et chimie forensiques de la médecine légale et est en charge de la partie opérationnelle du laboratoire de toxicologie de l’exposition. Il est impliqué dans le développement d'analyse de métabolites, métaux, marqueurs d’exposition, par spectrométrie de masse.
    (Gregory.Plateel@chuv.ch)
  • Frank Sporkert, Dr rer. nat.
    Frank Sporkert, toxicologue forensique de la SSML et de la GTFCh depuis 2007, s’intéresse à la détection de drogues, de médicaments et de marqueurs d’abus d’alcool dans les cheveux. Il est membre du board de la Society of Hair Testing (SOHT). L’obtention d’un fond de la Fondation Suisse de recherche sur l’alcool lui a permis d’évaluer l’intérêt de la mesure de la concentration de l’éthylglucuronide dans les cheveux comparée à celle des marqueurs classiques. De plus, il est impliqué dans le développement des méthodes analytiques par spectrométrie de masse pour l’analyse de médicaments en routine. 
    (Frank.Sporkert@chuv.ch)
  • Jonathan Sidibé, Dr ès Sc. Pharm.
    Jonathan Sidibé a obtenu un doctorat en sciences pharmaceutiques à l’Université de Genève. Durant sa thèse il s’est spécialisé dans le développement de nouvelles stratégies analytiques appliqué à l’analyse de peptides et de protéines par spectrométrie de masse. Jonathan est actuellement toxicologue au sein de l’UTCF. Il applique ainsi ses connaissances en LC-MS dans les activités de routines par le développement de nouvelles méthodes d’analyses et dans les activités de recherches de l’unité, notamment dans le domaine de la métabolomique. 
    (Jonathan.Sidibe@chuv.ch)
  • Christèle Widmer, Dr ès Sc.
    Après avoir obtenu un doctorat en sciences de l'université de Genève, Christèle Widmer, toxicologue forensique de la SSML, a été engagée à l'Institut de médecine légale pour mettre en place le système qualité du laboratoire de toxicologie en vue de l'accréditation du laboratoire selon la norme ISO 17025. Elle s'est occupée durant deux ans de la plateforme MS et de la formation des étudiants de master. Depuis 2007, elle est en charge de la partie opérationnelle du laboratoire et s'intéresse plus particulièrement aux développements d'analyses liés aux prélèvements sur les corps provenant de la salle d'autopsie et à l'étude des corps décomposés ou en état d'adipocire.
    (Christele.Widmer@hcuge.ch)

Publications :